Le projet ORCHAMP a mûri au cours de l’année 2015. Il est le fruit d’une réflexion engagée simultanément au Conservatoire Botanique National Alpin (notamment son conseil scientifique) et à la Zone Atelier Alpes.

En mars-avril 2015, les réflexions d’un petit groupe de travail pilote réunissant des personnes du CBNA (S. Abdulhak, J. van Es), du PNE (C. Dentant, R. Bonet) et du LECA (Ph. Choler, J. Renaud et W. Thuiller) ont permis de lancer la dynamique.

Pour la petite histoire, l’acronyme est trouvé par Ph. Choler alors qu’il séjourne au PNE dans le cadre du programme chercheur en résidence de la Zone Atelier Alpes. ORCHAMP, c’est l’observatoire des dynamiques hors-champs (c’est à dire celles n’étant pas dans le radar des programmes d’observation actuels).

Le 29 septembre 2015, une journée de lancement du projet est organisée à Grenoble dans les locaux d’Irstea (programme ci-joint). W. Thuiller accepte de prendre la responsabilité d’animer le comité de pilotage d’ORCHAMP..

Amélie Saillard est recrutée sur un CDD d’un an comme chargée de mission ORCHAMP grâce à un financement sur les contrats de recherche de W. Thuiller.

Le copil d’ORCHAMP se réunit le 20 novembre 2015 et met en place des groupes de travail sur les protocoles d’observation naturalistes (végétation, sol).