La sélection des sites ORCHAMP se fonde sur un échantillonnage stratifié des Alpes françaises selon le climat et la topographie.

Entrée 1. Les massifs montagneux des Alpes françaises définis selon une approche climatique par le Centre d’Etude de la Neige – Météo France (autrement connus sous le nom des massifs SAFRAN-CROCUS) et pour lesquels des ré-analyses météorologiques sont disponibles depuis 1958 (au pas de temps horaire)

Entrée 2. La délimitation de bassins versants par massif selon une analyse du modèle numérique de terrain en utilisant des critères de superficie et d’amplitude altitudinale (>1000m pour les Alpes internes). Ces bassins versants représentent des unités spatiales auxquelles pourrait correspondre la notion de territoires en géographie.

Entrée 3. Des gradients d’altitude représentés par des versants d’orientation homogène et répartis au sein des bassins versants.

Entrée 4. Des sites d’observations représentés par des bandes à flanc de versant (perpendiculaires à la ligne de pente) et espacés tous les 200m d’altitude le long du versant. Ces sites d’observation également appelés placettes sont matérialisés de façon permanentes et servent d’unité de base pour les observations répétées.