Il s’agit d’un projet d’observation de la dynamique des états de surface des systèmes supra-forestiers des Alpes françaises. Cela inclue la dynamique de l’enneigement et la dynamique de croissance et de sénescence de la végétation.

Les propriétés optiques des surfaces sont suivies au sol avec un réseau de capteurs déployé dans les alpages et par télédétection avec le traitement d’images satellite de moyenne (MODIS) et de haute résolution (SPOT, LANDSAT) spatiales (thèse de Brad Carlson).

Les développements récents du dispositif visent à détecter les effets du pâturage sur la dynamique du vert dans les alpages. (thèse de Monica Cecilia Corona)

Pour en savoir plus:
http://www.philippe-choler.com/14.html